FAIRE DU FREIN CULTUREL UN PILIER DE RECHERCHE FONDAMENTALE AVEC LE DOCTEUR RAZAFIMANDIMBY RABARIHOELA RIAN’AINA, FONDATRICE


FAIRE DU FREIN CULTUREL UN PILIER DE RECHERCHE FONDAMENTALE AVEC LE DOCTEUR RAZAFIMANDIMBY RABARIHOELA RIAN’AINA, FONDATRICE

Redécouvrir la culture 


Avec l’IGM, la culture n’est plus un frein, encore moins un obstacle au développement. Au contraire, elle est le socle fondamental du développement. Il ne s’agit pas de « sensibiliser » encore moins de développer tout un attirail pour faire « changer les comportements », il s’agit de comprendre les façons d’agir, d’approcher l’autre et de reconnaître son identité profonde, ses valeurs intrinsèques, sa dignité… bref autant de concepts qui se résument bien en un mot en malagasy : le « hasina ».


La culture n’est plus appréhendée dans sa manifestation superficielle et folklorique, la culture est une force créatrice qui motive, qui incite, qui pousse à agir vers la perfection… d’abord collective… et qui ne sera individuelle que parce qu’elle a réussi à satisfaire le collectif.

La culture est mobilisée pour trouver « la voie » qui mène vers le développement, qui ouvre sur le monde et l’univers. Elle n'est pas un enfermement sur soi, mais une affirmation de soi pour se positionner dans la communauté, qu'elle soit locale ou globale.


Redécouvrir la gouvernance

Evoquer la gouvernance, c’est évoquer la gestion d’entreprise, la direction des affaires publiques. Avec l’IGM, la gouvernance se trouve en-deçà : elle est partout, elle est en nous. Il s’agit d’aller au-delà de la perception commune, de se détacher des limites institutionnelles et de faire sien des principes sacro-saints inhérents à la recherche du « fihavanana », du « fiaraha-monina », de la cohésion et de l’harmonie sociale. La gouvernance, au-delà des processus participatifs et citoyens, est une dynamique à mobiliser pour avancer ensemble, recherchant l’intérêt commun « marimaritra iraisana » plutôt que du petit nombre.


Revenir aux sources, s’enraciner mais s’ouvrir

L’IGM propose de revenir aux sources, aux racines. Il ne s’agit plus seulement de s’adapter et de se conformer à la réalité mais d’y puiser sa force et sa motivation. Il s’agit de faire de la source un tremplin pour aller vers l’avant, pour s’ouvrir au monde, pour comprendre l’univers.

A l’IGM, nous allons pousser les chercheurs à oser être eux-mêmes, n’ayant d’autres canevas que la mentalité et l’esprit malagasy eux-mêmes.

Nous allons aider les entités et organisations à se découvrir, à se positionner, selon leurs principes, leurs valeurs, fidèles à eux-mêmes.

Nous allons aider les organisations à trouver de « vraies » solutions consensuelles, en partant de l’identification des problèmes, jusqu’à arriver à trouver des solutions concrètes qui prennent en compte les capacités et les limites de tous les acteurs et qui mobilisent le « marimaritra iraisana » dans sa dimension réelle.

Ainsi, nous contribuerons à trouver ensemble des alternatives innovantes et concrètes, qui répondent aux besoins de tous.



RAZAFIMANDIMBY Rian’aina

Doctorante en Sociologie à l’Université d’Antananarivo, Master in Global Studies à la Sophia University de Tokyo

Consultante, chercheuse et universitaire. 

Elle possède des expériences avec les Organisations Internationales et associatives travaillant sur des sujets sensibles et des personnes vulnérables. 

Secrétaire Exécutif du Conseil National de l’Education, elle privilégie les recherches de solutions consensuelles, concrètes et pratiques impliquant une multitude d’acteurs.

Elle a également à son actif plusieurs publications sur le lien entre culture et coutumes malagasy et les mutations géopolitiques mondiales.